http://bodybuildingconfidentiel.blogspot.com/

 

Parabolan

 

PARABOLAN, Laboratoires Negma, France

 

Trenbolone Hexahydrobencylcarbonate: 76.5mg/1.5ml

 

Le Parabolan est un stéroïde relativement récent. Les Laboratoires Negma l’ont introduit sur le marché français en 1980 et en sont, jusqu’à présent, les seuls fabricants. Officiellement, le Parabolan n’est disponible qu’en France. C’est l’un des stéroïdes les plus appréciés en culturisme et en haltérophilie, et ce à juste titre. En effet, si l’on regarde le nom du principe actif de plus près, on remarque immédiatement certaines similitudes avec un ancien stéroïde, le Finaject, autrefois très demandé et dont la fabrication a été stoppée en 1986. La trenbolone étant à la base de ces deux préparations, de nombreux athlètes comparent le „Fina“ au „Para“. Le Parabolan est un puissant anabolisant stéroïdien à effet fortement androgénique. Contrairement aux autres stéroïdes fortement androgéniques, son principe actif a la particularité de ne pas se transformer en œstrogènes, de sorte que l’athlète n’aura pas à se préserver d’un taux élevé d’œstrogènes et d’aucun phénomène de féminisation. Les utilisateurs du Parabolan remarqueront, par ailleurs, qu’il n’entraîne aucune rétention d’eau dans les tissus. Ces propriétés font du Parabolan un excellent stéroïde de compétition. Associé à un régime riche en protéines, il est alors particulièrement efficace. Les athlètes qui, grâce à un régime hypocalorique, ont réussi à perdre une grande partie de leurs réserves en graisses, constatent qu’en utilisant Parabolan, leurs muscles acquièrent une fermeté spectaculaire. Son important effet androgénique permet d’éviter le syndrome du surentraînement, d’accélérer le processus de régénération et donne à la musculature un aspect à la fois ferme et bien défini. Les utilisateurs du Parabolan connaissent une augmentation inhabituelle de leur force musculaire, surtout s’ils l’associent à l’Oxandrolone. Parabolan n’entrainant aucune rétention d’eau, on n’observe aucune augmentation brusque de poids mais un gain en musculature de qualité. Les athlètes qui utilisent le Parabolan pendant plusieurs semaines, sans avoir suivi aucun régime au préalable, font état d’une meilleure fermeté de leur musculature. Associé au Winstrol Dépôt, le Parabolan agit particulièrement bien et permet à l’athlète d’augmenter sa force et sa masse musculaire de façon significative.

 

Contrairement au Finaject, le Parabolan n’est pas la version acétate du trenbolone, de sorte que théoriquement il n’est pas nécessaire de pratiquer des injections aussi fréquemment. Certes, le fabricant (Laboratoires Negma) indique dans sa notice d’emploi que le Parabolan ne doit être injecté que tous les quinze jours, mais cette posologie ne présente aucun intérêt pour l’athlète. La majorité des athlètes se font des injections de Parabolan au moins deux fois par semaine. Il n’est pas rare de rencontrer des culturistes pratiquant deux injections quotidiennes au cours des trois ou quatre semaines précédant une compétition. La plupart prennent une dose de 228 mg par semaine, ce qui correspond à un nombre de 3 ampoules au total. L’expérience a montré que l’on obtenait d’excellents résultats à raison d'une ampoule de 76 mg tous les 2 à 3 jours. Il existe une préparation particulièrement efficace associant 76 mg de Parabolan tous les deux jours à 50 mg de Winstrol tous les deux jours ou encore à 50 mg de propionate de testostérone. Les athlètes privilégiant une augmentation rapide de la masse musculaire utilisent fréquemment une dose additionnelle de 30 mg de Dianabol par jour. Ceux qui mettent avant tout l’accent sur la qualité et la force musculaire y ajoutent, quant à eux, une dose quotidienne de 25 mg d'Oxandrolone.

 

Le Parabolan n’est pas un stéroïde se prêtant à un traitement de longue durée, car il présente une certaine toxicité. La durée de l’utilisation ne devrait donc pas dépasser 8 semaines. Il s’est avéré que le Parabolan était plus nocif pour les reins que pour le foie. Les athlètes qui en ont pris sous forme de doses élevées pendant plusieurs semaines, font souvent état d’une coloration très foncée des urines. Dans certains cas extrêmes, on constate la présence de sang dans les urines, ce qui est le signe très net d’une lésion rénale. L’ancien champion des Etats-Unis et culturiste professionnel John De Fendis a déclaré un jour très justement: „You know that the juice is working when you start to piss blood" (Quand tu commences à pisser du sang, tu sais que le produit fait effet). Nous conseillons aux utilisateurs de Parabolan de boire 3 à 4 litres de liquide par jour afin de nettoyer les reins. Cette préparation n’entraînant aucune rétention hydro-sodée, elle entraîne rarement une augmentation de la tension artérielle. Comme pour le Finaject, de nombreux athlètes connaissent une augmentation de leur agressivité due à l’effet fortement androgénique de la préparation. Notons au passage, que l’acné et la chute des cheveux sont des phénomènes très rares. Cela tient peut-être au fait que le principe actif ne se transforme pas en dihydrotestostérone (DHT). Après l’interruption du traitement, les athlètes enregistrent souvent une perte importante de leur force, alors que la musculature peut, elle, être conservée plus longtemps. Etant donné que le Parabolan réduit la production endogène de testostérone, l'utilisation de préparation stimulant la production de testostérone est conseillée à la fin du traitement. Ce produit est déconseillé aux personnes ayant peu d’expérience des testostérones et aux femmes. On trouve cependant un certain nombre d’athlètes féminins utilisant le Parabolan. C’est notamment le cas d’athlètes féminins en période de préparation aux compétitions. Celles qui n’emploient qu’une ampoule par semaine et limitent la durée du traitement à 4 à 5 semaines peuvent, en général, éviter ou réduire les phénomènes de virilisation.