http://bodybuildingconfidentiel.blogspot.com/

anapolon 50

ANAPOLON, Abdi Ibrahim, Turkey

 

L’Oxymétholone est également appelée Prométholone. C’est un stéroïde anabolisant alpha-alkylé 17 en comprimés dont les effets recherchés et secondaires sont d’une intensité extrême. En fait la plupart des culturistes sont d’accord pour reconnaître que l’Oxymétholone est sans conteste le plus puissant de tous les stéroïdes anabolisants par voie orale. L’Anapolon 50 a été introduit sur le marché en 1960 par les laboratoires Syntex.

 

L’Oxymétholone produit une prise de masse et de force extrêmement spectaculaire. Un cycle court d’Oxy permet d’obtenir chez la plupart des utilisateurs un gain d’au moins 10 kg en un mois, ce qui est considérable. Cependant il ne faut pas croire que cette masse est définitivement acquise. Cette acquisition se fait en effet en grande partie par rétention hydrosodée. Or le principal inconvénient de tous les anabolisants qui produisent un gain musculaire par rétention d’eau est qu’une grande partie de la masse construite sera reperdue par la suite, d’une part spontanément après l’arrêt du cycle, d’autre part au cours d’une période d’assèchement. Etant donné que la masse sèche acquise avec Oxy est donc finalement moins importante qu’il n’y paraît et du fait des dangers de ce produit, beaucoup de culturistes hésitent à l’utiliser. En revanche ceux qui souhaitent obtenir la prise masse la plus importante possible et sont prêts à courir le risque choisissent Oxymétholone. Ils construisent ainsi une base musculaire exceptionnelle mais à l’aspect lisse et un peu mou, qui sera par la suite asséchée. On peut considérer que sur 10 kg obtenus avec un cycle d’Oxy, il restera finalement environ 5 kg de masse musculaire sèche, dense et vraiment acquise.

 

Un autre moyen d’utiliser l’Oxy est le stack, c’est à dire le fait d’utiliser plusieurs produits durant le même cycle. Le fait d’associer Oxy avec un anti-oestrogène comme par exemple Nolvadex permet de réduire de façon importante la rétention d’eau produite par l’Oxy. La masse acquise est alors de meilleure qualité, plus dense et moins riche en eau. De plus cet anti-oestrogène permet bien sûr de lutter contre la gynécomastie.

 

C’est parce qu’une partie de la masse obtenue avec Oxy provient d’une importante rétention d’eau qu’un accident grave peut survenir après la fin du cycle, principalement du à une soudaine perte de l’eau acquise et à l’inhibition de la production de testostérone endogène causée par le cycle. Un tel accident provoque une déshydratation très rapide et une perte de poids vertigineuse très dangereuses pour le métabolisme. Afin d’éviter de stopper trop brutalement le cycle d’Oxy, les culturistes prennent de la testostérone énanthate durant 2 à 3 semaines, afin de maintenir un taux normal de testostérone dans le corps en attendant que celui-ci prenne le relai en recommençant à la produire naturellement. L’Oxymétholone se transforme facilement en oestrogène ou en dihydrotestostérone (DHT), c’est pourquoi les femmes ne devraient jamais utiliser ce produit. En ce qui concerne les hommes, on constate une gynécomastie dans environ 50% des cas : il s’agit d’une poussée des seins chez l’homme due à un excès d’hormone oestrogène. Oxy provoque une rétention d’eau, mais aussi une hausse de la tension artérielle. A cela s’ajoute un risque de calvitie chez les sujets prédisposés. Il faut également faire surveiller le fonctionnement des reins en cas d’utilisation prolongée. Mais la plus dangereuse de toutes les caractéristiques de l’Oxy est qu’il s’agit d’un composé alpha-alkylé 17, ce qui en fait un produit hautement toxique, surtout pour le foie. En effet, alors que Dianabol, un autre alpha-alkylé 17, est efficace dès 15 mg par jour, il faut habituellement une dose de 50 mg par jour pour obtenir des résultat avec Oxy. Les utilisateurs vont fréquemment jusqu'à 150 mg par jour. Ainsi quand une personne prend 3 comprimés d’Oxy, son foie subit les mêmes dégâts que s’il avait absorbé 30 comprimés de Dianabol. Il faut savoir que lorsqu’un stéroïde anabolisant est responsable d’un cancer du foie, il s’agit bien souvent d’Oxymétholone.

 

La dose habituelle d’Oxy est 1 à 2 mg par kg de poids sec de l’individu et par jour. Le cycle dure de 2 à 4 semaines au grand maximum. Les culturistes commencent habituellement avec un comprimé de 50 mg par jour puis augmentent progressivement jusqu'à 3, voire 4 comprimés par jour au grand maximum et sur une très courte période, afin d’éviter de graves effets secondaires. Utiliser une dose supérieure ou bien les mêmes doses mais sur des périodes plus longues que 4 semaines serait non seulement très dangereux mais aussi inutile, et donc stupide. Toutes les formes d’Oxymétholone sont fabriquées en comprimés de 50 mg.